Comment se déroule le financement immobilier pour expatrié et non-résidents ?

Avant tout,il faut savoir que pour dénicher un financement immobilier pour expatrié ou non-résidents est plus ou moins compliqué puisque ces derniers ne sont pas fiscalisés en France et que parfois, ils ne peuvent fournir les relevés bancaires requis. Et il arrive souvent que les organismes de crédit et les banques soient très prudents sur ce sujet. Voilà pourquoi on retrouve un taux d’intérêt des plus chers par rapport à celui des emprunteurs résidents, tout en sachant que les garanties sont fortement exigées.

Par ailleurs, certaines institutions financières ont la possibilité de recommander la création d’un compte courant pour se placer comme une banque pour expatrié, d’effectuer un dépôt sur un contrat épargne ou encore de souscrire à une assurance-emprunteur. Plus encore, elles peuvent réclamer un taux d’intérêt légèrement supérieur aux taux habituellement pratiqués sur le marché.

Continuer la lecture de « Comment se déroule le financement immobilier pour expatrié et non-résidents ? »

Expatriés et non-résidents – Quelles conditions pour un rachat de prêt ?

Dans un contexte de taux d’intérêt historiquement bas, il existe de nombreuses raisons pour les non-résidents et les expatriés de renégocier leur prêt immobilier. C’est d’autant plus le cas si vous avez souscris à ce prêt il y a plusieurs années.

Alors que les taux d’intérêts immobiliers sont en continuelle baisse depuis le début des années 2000, il se peut qu’un prêt contracté il y a plusieurs années constitue un coût important aujourd’hui, notamment aux vues des taux moyens actuels s’articulant entre 1% et 2% (selon la durée du prêt). Il existe donc une fenêtre d’opportunité pour faire baisser le cout mensuel de votre crédit immobilier ou bien réduire la durée du prêt en gardant les mêmes mensualités mais en assurant un remboursement plus rapide. 

Continuer la lecture de « Expatriés et non-résidents – Quelles conditions pour un rachat de prêt ? »