Quelles sont les conditions pour obtenir un prêt immobilier pour expatrié ou non-résident ?

Alors que les banques françaises sont heureuses d’accorder des prêts immobiliers aux expatriés et non-résidents en suivant les mêmes normes de vérification et le même barème de frais qu’avec les résidents français, elles peuvent avoir des exigences supplémentaires.

Afin d’obtenir les meilleurs taux d’intérêt et de se prémunir contre les baisses de change imprévues, les fournisseurs de prêts français peuvent demander aux non-résidents d’ouvrir un compte d’épargne avec un dépôt minimum égal à au moins 24 versements.

Par exemple, si vous deviez garantir un prêt de 100 000 € avec un taux fixe de 1,5% pendant 10 ans, vous pourriez être amené à bloquer un capital d’environ 15 000 €.

Les prêteurs individuels peuvent également exiger des contrats d’assurance prêt pour expatrié et d’assurance maladie, et peuvent demander aux emprunteurs âgés de 50 ans ou plus, ou empruntant plus de 350000 €, de se soumettre à un examen médical.

De nombreux prêteurs demanderont également à l’emprunteur d’obtenir une preuve d’assurance sur la propriété et toutes améliorations à apporter.

Lors de la demande d’un prêt, vous devrez fournir les documents suivants:

  • Des copies des passeports de l’emprunteur;
  • Preuve de revenu;
  • Les travailleurs indépendants devront présenter un ensemble de données financières vérifiées pendant trois ans;
  • Relevés bancaires des trois derniers mois;
  • Contrat de location en cours;
  • Etat des actifs;
  • Contrat de travail de l’expatrié
  • Contrat de vente signé (pour l’offre réelle, pas pour un engagement préalable);
  • Si l’immeuble est neuf ou à rénover, devis ou factures écrits des commerçants français et copie de leur attestation d’assurance;
  • Si de nouvelles améliorations doivent être construites sur la propriété, un titre de propriété ou un accord de vente préliminaire pour le terrain, le permis de construire et le contrat et les plans de construction doivent figurer dans le dossier;
  • Le cas échéant, l’acte de propriété ou l’acte de prêt avec un tableau de remboursement complet si la propriété doit être financée par un ou une libération d’équité.

Les prêts pour expatriés ou non-résidents ne peuvent être officiellement proposés sans présentation d’un contrat d’achat immobilier.

Cependant, dans certains cas, il peut être possible d’obtenir un accord de principe auprès d’un prêteur. Cela vous permettra généralement de négocier avec le vendeur et devrait être valable pendant trois à quatre mois.

Comment demander un prêt immobilier pour expatrié ?

Demander un crédit immobilier pour expatrié en France est relativement simple et un processus très similaire à celui d’autres pays.

Il peut être utile de consulter plusieurs prêteurs pour voir lequel vous donnera le meilleur taux d’intérêt. En France, il existe de nombreuses banques locales et internationales offrant des prêts immobiliers aux expatriés ou non-résidents, ainsi que des fournisseurs de prêts spécialisés qui ont pour mission de fournir des prêts et des services supplémentaires aux expatriés.

En tant qu’emprunteur, vous pouvez Négocier une offre prêt prêteur de votre choix une fois le contrat de vente est signé par le vendeur et l’acheteur. Les conditions de prêts pour expatrié peuvent différer d’une banque à une autre, mais les prêts réalisés en France restent très attractifs et vous offrent des possibilités d’investissement intéréssantes.