Assurance prêt pour expatrié et non-résident

L’assurance prêt pour expatrié est une assurance qu’un prêteur (courtier d’assurance, banque ou institution financière) souscrit à ses clients pour s’assurer contre un défaut de paiement de l’emprunteur expatrié ou non-résident en cas de décès, d’invalidité ou d’incapacité de travail si vous ne pouvez pas faire face à vos paiements de prêt. 

Il est important de comprendre que l’assurance prêt couvre principalement le prêteur, et non pas l’emprunteur (ou tout garant). 

L’assurance prêt offre un avantage car elle permet aux prêteurs d’accorder des prêts immobiliers à ceux qui satisferont par ailleurs à leurs exigences de prêt mais qui peuvent tout de même être refusés parce qu’ils n’ont pas de dépôt substantiel.

Types de contrat d’assurance prêt pour expatrié

Votre banque peut vous demander de souscrire un contrat d’assurance de groupe appelé aussi contrat collectif que elle-même propose. Il n’y a aucune obligation de le faire, mais si vous choisissez d’opter pour un contrat individuel  (auprès d’un courtier d’assurance par exemple) les exigences du contrat ne peuvent être inférieures à celles offertes par votre banque, néanmoins ce choix peut vous permettre de réaliser des économies, contrairement au contrat collectif.

Les comparaisons entre les institutions financières ne sont pas toujours faciles, vous devrez donc consacrer du temps à ce volet à essayer de lire les petits caractères de chaque offre.

La méthode de calcul de la couverture d’assurance aura une influence sur les mensualités. Certaines compagnies d’assurance ont une prime mensuelle constante sur la durée du prêt tandis que d’autres proposent une prime plus élevée dans les premières années qui diminue après chaque remboursement de prêt.

La plupart des contrats d’assurance contiennent une clause de franchise (appelée franchise). Le contrat ne peut entrer en vigueur que quelques mois après le début du contrat et ne peut fonctionner qu’après trois ou six mois comme dans le cas d’incapacité de travail.

Coût de l’assurance prêt pour expatrié

Le coût de l’assurance sera influencé par l’âge et la santé et, bien qu’une compagnie d’assurance puisse refuser la couverture, cela n’est probable que si vous avez une maladie grave. Il est plus fréquent que la prime de l’assurance soit augmentée pour couvrir le risque plus élevé, bien qu’à un niveau que vous pourriez ne pas considérer comme abordable.

Tous les emprunteurs expatriés ou non-résidents doivent remplir un questionnaire médical et peuvent être invités à subir un examen médical. Il est important que le questionnaire soit rempli avec précision et honnêteté, à défaut de quoi la couverture peut être refusée ultérieurement en cas de réclamation associée à une condition qui n’a pas été précédemment divulguée.

Les taux des primes d’assurance se situent en général entre 0,5% et 1% du prêt, sauf en cas de délégations d’assurance qui proposent des taux plus bas.

Garanties et modalités d’indemnisation de l’assurance prêt pour expatrié

En cas de décès, le prêteur remboursera le prêt, mais pas les arriérés qui auraient pu être dus au moment du décès. Certains contrats excluront la mort par suicide, guerre ou sports dangereux et certains peuvent avoir une limite d’âge pour être éligible.

En ce qui concerne l’invalidité permanente, il peut y avoir des clauses d’exclusion concernant l’alcoolisme, l’abus de prescriptions médicales, le refus d’assistance médicale et l’aggravation personnelle d’une invalidité existante.

L’incapacité temporaire de son coté, a toujours posé un problème d’interprétation et est souvent source de litiges avec les prêteurs et les compagnies d’assurance. La maternité est toujours exclue de la couverture invalidité, comme c’est souvent le cas pour les problèmes pathologiques, la dépression ou les problèmes de dos.

Il est possible pour les emprunteurs de souscrire une assurance couvrant la perte d’emploi pour des raisons autres que ci-dessus, mais cela est discrétionnaire. Il existe de grandes variations dans le type de couverture offerte par ces contrats d’assurance, qui sont également généralement coûteuses.