Expatriés et non-résidents – Quelles conditions pour un rachat de prêt ?

Dans un contexte de taux d’intérêt historiquement bas, il existe de nombreuses raisons pour les non-résidents et les expatriés de renégocier leur prêt immobilier. C’est d’autant plus le cas si vous avez souscris à ce prêt il y a plusieurs années.

Alors que les taux d’intérêts immobiliers sont en continuelle baisse depuis le début des années 2000, il se peut qu’un prêt contracté il y a plusieurs années constitue un coût important aujourd’hui, notamment aux vues des taux moyens actuels s’articulant entre 1% et 2% (selon la durée du prêt). Il existe donc une fenêtre d’opportunité pour faire baisser le cout mensuel de votre crédit immobilier ou bien réduire la durée du prêt en gardant les mêmes mensualités mais en assurant un remboursement plus rapide. 

Continuer la lecture de « Expatriés et non-résidents – Quelles conditions pour un rachat de prêt ? »

Crédit immobilier : Quel ratio d’endettement pour les expatriés et les non-résidents ?

Quelle importance est donnée au taux d’endettement lors de l’étude d’une demande de crédit immobilier ? Diffère-t-il de celui appliqué aux résidents ? Voici quelques éléments de réponse.

L’étude de la qualité d’une demande de crédit immobilier pour expatrié ou non-résidents dépend de nombreux paramètres dont le ratio d’endettement. Ce dernier renvoie à la part du revenu orientée vers le remboursement des prêts (crédits à la consommation, crédits immobiliers) et les loyers.

Notons tout d’abord que les conditions de ratio d’endettement pour les non-résidents et les expatriés ne diffèrent pas de celles appliquées aux résidents. D’une manière générale, le taux d’endettement maximum s’articule autour de 33%. Toutefois, une étude approfondie de votre dossier peut contribuer à autoriser jusqu’à 35% voir 40% de taux d’endettement.

Continuer la lecture de « Crédit immobilier : Quel ratio d’endettement pour les expatriés et les non-résidents ? »